Bactéries résistantes aux antibiotiques

La production intensive de viande et de lait ainsi qu’une attitude dédaigneuse envers le bien-être des animaux représentent un coût trop élevé.

En Suisse, chaque année, environ 42 tonnes d’antibiotiques sont administrés au bétail, principalement en prévention, afin que des animaux affaiblis ne tombent pas malades.

Les résidus d’antibiotiques provenant du bétail sont dispersés sur les champs au travers du lisier et du fumier pour finalement terminer dans le cycle de l’eau.

L’utilisation excessive de ces substances a créé des bactéries résistantes que la Commission fédérale pour la sécurité biologique a qualifiées de «plus grande menace pour la santé de la population de la Suisse». A cet égard, il s’agit d’une menace multiple, parce que ces bactéries multirésistantes se répandent en particulier dans les cours d’eau, mais aussi dans la nourriture et l’eau que nous buvons.

Liste de signatures

Information:
Ansichten der EFBS zu Antibiotikaresistenzen F November 2014.pdf
www.star.admin.ch/star/fr/home/star/brennpunkte/brennpunkt-eins.html
www.eawag.ch/Fiches_info/fi_resistance_antibiotique_juillet15.pdf
Eintrag von Antibiotika und Antibiotikaresistenzen im Wassersystem der Schweiz

Super Erreger im Poulet
Antibiotika im Tierstall – ein Risiko für den Menschen
Resistente Killer-Keime in Schweizer Flüssen
Geflügelfleisch weist antibiotikaresistente Keime auf
Wenn Antibiotika nicht mehr wirken